Young Adult

Vicious : une douce vengeance qui se savoure…

Le combat du mal contre le mal absolu.
Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée.

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises…

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour  » ExtraOrdinaires « . Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté…

55454

Je vais être honnête avec vous, j’ai bien cru que je n’écrirais jamais cette chronique. Pour deux raisons. La première, j’ai eu une panne de lecture juste après avoir commencé ce roman, puis des problèmes de santé qui m’ont empêchés de pouvoir me concentrer sur la lecture. La seconde, c’est que, quand bien même les personnages ont su m’intriguer rapidement, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. La seule chose qui m’a fait continuer Vicious, c’est la passion inégalable de Robin pour V.E. Schwab et ce roman, longtemps teasé.

Et, maintenant que la dernière page est tournée, je ne peux que dire à quel point je lui suis reconnaissante parce que je serais passée à côté d’un roman incroyable qui a su faire monter une pression forte tout au long de sa lecture, une fois le début passé.

Perdez vous. Renoncez. Rendez les armes. En fin de compte mieux vaut capituler avant d’avoir commencé. Perdez vous. Perdez vous et alors, peu importera qu’on ne vous retrouve jamais…

Parlons d’abord personnages. Si Victor m’a charmée immédiatement et qu’Eli a su répondre à son rôle de grand méchant de manière parfaite, j’ai eu plus de mal sur le personnage de Sydney. J’ai trouvé que son rôle était trop limité, qu’elle était trop effacée, juste bonne à servir quand Victor en avait besoin. J’espère que le tome 2 saura inverser cette tendance, notamment par un gros événement dont les conséquences seront dévastatrices pour l’un des personnages qui l’accompagne (enfin en tout cas j’espère !).

Mais rien n’aura été comparable à mon aversion pour Serena. Ce personnage, fourbe, intelligent n’en est pas moins ultra irritant ! Quant à Mitch, bien que sympathique et rafraîchissant, je pense qu’il est sous-utilisé tout comme Sydney et Stell.

Côté histoire, rien à dire. C’est bien dosé, bien écrit. L’idée qu’il n’y a pas de gentil dans cette histoire, mais uniquement le combat de deux personnages marqués à des degrés divers par le mal est fascinante. La confrontation tant attendue ne déçoit pas et la fin est absolument parfaite. Je me demande désormais ce que l’autrice nous réserve pour la suite que j’ai hâte de découvrir. Quelque chose me dit que je ne serais pas déçue !

Vicious mérite son succès. Si vous n’avez pas encore craqué pour ce roman, malgré sa couverture à tomber, c’est le moment de vous rattraper. Croyez moi, vous n’en reviendrez pas !

55454

Grand format : Lumen – 16€ / Poche : N’existe pas

55454

55454Mes chroniques sur les autres titres de l’autrice

Cassidy Blake Tome 1 : Chasseuse de fantômes

Cassidy Blake Tome 2 : Plongée dans les Catacombes

Shades of Magic : Carton plein pour ce roman fantasy original !

55454

3 commentaires

  1. […] Shades of Magic, l’autrice s’est hissé dans le rang très fermé de mes plumes favorites avec Vicious et Vengeful. J’ai donc tout naturellement eu envie de lire Cassidy Blake quand Lumen en a annoncé […]

  2. […] Vicious : une douce vengeance qui se savoure… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.