Littérature Etrangère Mes Coups de Coeur

Un manoir en cornouailles…. LE roman de l’été !

Une famille. Un secret. Un été tragique. Quatre vies bouleversées à jamais….

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais. Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?55454

Thèmes : Secrets de famille, Angleterre, Cornouailles, Recherche d’identité, XXe Siècle, Eté, Nostalgie

Trigger Warnings : Mort, Abandon, Disparition

55454

J’ai découvert Un manoir en Cornouailles par le biais de mon représentant qui venait me le présenter. Il connait bien mes goûts et savait que j’allais accrocher à ce roman. Il ne s’est pas trompé. J’ai tout de suite été charmée par la couverture sublime proposée par 10/18. Et le résumé a su me convaincre que je tenais là, un roman à fort potentiel.

J’ai donc très vite démarré ma lecture et le résultat ne s’est pas fait attendre : Un vrai coup de coeur ! Un manoir en Cornouailles navigue entre deux époques. 1968 et le présent. Deux ambiances : L’une emplit de chagrin, l’autre, de secrets, lourds, dont le poids semble faire écrouler petit à petit l’imposante demeure.

Soudain, un doute l’étreint : et si elle sous-estimait sa mère ? Et si celle-ci avait toujours été au courant d’une autre histoire, murmurant sous les Lapins noirs tel un ruisseau souterrain ? Cette idée la fait tressaillir.
Après tout, le panneau devant la maison devait avoir une signification. Sinon, pourquoi sa mère aurait-elle posé à côté ? Si, il doit y en avoir un … La réponse se trouve forcément là, quelque part dans la maison.

J’aime bien ce genre d’histoire. J’adore me prendre au jeu et tenter de deviner ce que l’autrice nous a préparé. Pour ce roman, j’ai vraiment pris plaisir à tenter de recouper les éléments pour trouver la vérité. Comme un bon polar, en moins glauque, quoique tragique tout de même (n’est-ce pas là l’origine de tous les plus sombres secrets de famille ?). Eve Chase a un talent certain pour emporter son lecteur et le faire voyager là où il ne s’y attend pas.

L’histoire d’Amber a su m’émouvoir, tout comme celle de Lorna dans laquelle, je me suis un peu retrouvée. Deux femmes, deux époques, deux destins incroyables.

En réalité, quand on est aussi vieille que moi, Lorna, on s’aperçoit que la vie n’est pas du tout linéaire. Au contraire, elle est circulaire, et mourir est aussi difficile que naître: on revient juste au point qu’on croyait avoir quitté il y a longtemps. Comme les aiguilles d’une montre.

Parfaitement écrit, prenant de la première à la dernière page, Un Manoir en Cornouailles fait passer un excellent moment et dépayse. Je surveillerai de près les prochains romans d’Eve Chase !

55454Grand Format : Nil – 21€ / Poche : 10/18 – 8.40€55454

11 commentaires

  1. La couverture et le résumé me tentent bien aussi. Alors, forcément, ton coup de cœur ne fait que renforcer mon envie de le découvrir à mon tour. J’aime beaucoup les histoires de ce genre, encore plus quand c’est sur deux époques.

    1. Je t’en souhaite une excellente lecture si tu craques ! 🙂

  2. J’aime beaucoup la couverture du roman et je pense que l’histoire a tout pour me plaire, les secrets de famille, j’adore ça ! 🙂

    1. Bonne lecture ! La couverture est absolument splendide et reflète bien l’ambiance du manoir dans le roman. 10/18 a vraiment bien bossé dessus.

  3. J’avais déjà flashé dessus à sa sortie grand format… Je ne manquerai pas de le découvrir en poche !

    1. Bonne lecture à toi, c’est une pépite !

  4. […] Un manoir en cornouailles…. LE roman de l’été ! […]

  5. […] Un manoir en cornouailles…. LE roman de l’été ! […]

  6. […] Un manoir en cornouailles…. LE roman de l’été ! […]

  7. […] Vous pouvez en lire ma chronique ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.