Fantasy Mes Coups de Coeur

Elantris, premier roman réussi de Brandon Sanderson !

Il y a dix ans, la sublime cité d’Elantris, capitale de l’Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qui se passe derrière ses murailles. Kae est devenue la première ville de l’Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l’héritier de la couronne, on lui apprend qu’il vient de mourir. Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d’Elantris… Elantris est le premier roman publié de l’auteur du cycle des Fils-des-Brumes, Brandon Sanderson, également choisi pour terminer le cycle de la Roue du temps après le décès prématuré de l’écrivain Robert Jordan.

Ce roman a paru en deux volumes, intitulés Chute et Rédemption, chez Orbit en grand format.

55454

De Brandon Sanderson, je n’avais lu que l’excellent mais trop court L’âme de l’empereur. Elantris est son tout premier roman. Sa ressortie récente en poche dans une splendide nouvelle édition était pour moi l’occasion de sauter le pas.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Ma seule certitude était que la plume de Sanderson avait su m’envoûter avec l’Âme de l’empereur et je n’avais aucun doute sur le fait qu’elle réussirait ici aussi.

Elantris était une belle ville, jadis. On la surnommait « la cité des dieux » -un endroit qui conjuguait le pouvoir, l’élégance et la magie. Ceux qui l’ont visitée racontent que ses pierres scintillaient, qu’elle contenait bien des merveilles occultes. [..]
Voici dix ans que l’éternité à pris fin.

J’ai mis du temps avant de rentrer dans l’histoire pourtant. Beaucoup de noms étranges et pas forcément expliqués, de nombreux personnages qu’il faut assimiler…. Mais une fois dedans, le plaisir fut total.

Elantris est un roman de fantasy efficace, immersif qui ne cesse de surprendre. La relation entre Sarène, femme de caractère et Raoden, héros malgré lui est agréable à suivre. Ils se complètent bien et l’on aime suivre chacun de leurs cheminements.

Sarène haussa les épaules. « S’il s’attend à ce que je sois idiote par nature, je ne vois aucun motif de le détromper. Tu as plus de facilité à manipuler ton prochain s’il te croit trop bête pour te rappeler ton propre nom. »

Bien qu’épais, Elantris ne souffre d’aucun temps mort. L’oeuvre de Sanderson nous emporte du début jusqu’à la fin et l’on sait, une fois la dernière page tournée, que l’on tient là un auteur d’exception.

55454Grand Format : Orbit – Plus édité / Poche : Livre de Poche – 9.90€55454

Mes chroniques sur les autres titres de l’auteur

L’âme de l’empereur, un surprenant petit livre !

55454

1 commentaire

  1. Je me rappelle l’avoir bien aimé lorsque je l’avais lu il y a des années à la bibliothèque, contente de voir qu’il sort en poche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.