Héros et Héroïnes Indien(ne)s Lire en VO Young Adult

Tiger’s Curse : une petite perle méconnue….

916cd98ee62a8425e7e3a6fcdd44e6ed

55454

Au cirque, Kelsey a trouvé un job d’été pas comme les autres : elle est chargée de s’occuper d’un majestueux tigre blanc. Très vite, elle s’attache à l’animal, et, lorsque le tigre est racheté pour être remis en liberté, on propose à Kelsey de voyager jusqu’en Inde pour s’occuper de l’animal ! Mais une fois au cœur de la jungle, Ren se métamorphose. Victime d’une malédiction vieille de 300 ans, le beau prince ne peut reprendre sa forme humaine que 24 minutes par jour. Kelsey est la seule à pouvoir lever la malédiction… et ses sentiments pour le jeune homme ne lui facilitent pas la tâche. C’est le début d’une quête incroyable qui envoie Kelsey, Ren et son frère Kishan dans les profondeurs de l’Inde, dans une lutte sans merci contre de puissants ennemis.

 

Pour cette première chronique de la rentrée bien avancée (et même finie), j’avais envie de vous parler de mon coup de coeur de l’été. Une série parue chez nous mais totalement passée inaperçue : La Malédiction du Tigre. Il s’agit d’une saga en 4 tomes (plus une novella inédite en France) écrite par Colleen Houck et parue initialement chez Splinter aux USA et chez PKJ en France.

La Malédiction du Tigre raconte l’histoire de Kelsey, jeune adulte dont le tout premier premier job consiste à s’occuper des animaux d’un cirque ambulant pendant l’été. Elle y fait la connaissance d’un magnifique tigre blanc et s’y attache immédiatement. Ce qu’elle ignore, c’est que le tigre en question n’est pas tout à fait un tigre. Il s’agit, en réalité, d’un prince indien maudit depuis 300 ans. Et cette malédiction dont il est victime, Kelsey va devoir tout faire pour la briser…

“Just so you know, I hate camping. I’m not so much appreciating the fact that there’s no bathroom out here. ‘Nature calls’ while walking in nature is on my list of least favorite things. You tigers, and men in general, have it so much easier than us girls.”

J’ai connu cette série grâce à ces magnifiques couvertures VO (qui n’ont malheureusement pas été gardées pour la VF) et je suis tombée immédiatement sous le charme. J’adore les tigres depuis que je suis toute petite et naturellement, lire le premier tome était pour moi, une évidence. Et je n’ai pas été déçue.

La Malédiction du Tigre propose une histoire originale, portée sur la mythologie indienne. Exit les USA, pour une fois, c’est en Inde que l’intrigue se déroule majoritairement. Kelsey, Ren et Kishan doivent parcourir le pays pour trouver les temples de Durga, déesse indienne de la guerre et de la paix, qui les mènerons au bout de leur quête. Intrigues, mystères et magie, cette série ne s’essoufle pas une seule fois en quatre tomes, proposant de nombreux rebondissements passionnants. Impossible pour moi de ne pas enchaîner les tomes que j’ai dévorés.

“Perfect! Now we’re being chased by hoards of monkeys! Perhaps you would care to name their species as we’re attacked, just so I can appreciate the special traits of said monkey as it kills me!”
“At least when the monkeys are harassing you, you dont have any time to harass me!”

Rajoutez à cela le caractère bien trempé de chacun de nos trois personnages principaux et vous avez dans les mains une vrai pépite. Au fil du temps, j’ai appris à aimer autant Ren que Kishan, deux frères très différents mais aussi touchants l’un que l’autre. En revanche, et c’est là le seul défaut de cette série, Kelsey m’a très souvent tapée sur le système. L’héroïne est une force de la nature mais ne sait pas écouter ses sentiments. Ce qui va donner des crises de nerfs à plus d’un lecteur. Je l’aurais eu en face de moi, je pense que je l’aurai secouée à plus d’un titre.

Heureusement, le comportement parfois inacceptable de Kelsey est le seul défaut de la série et ne gâche en rien le plaisir de lecture. L’histoire de malédiction et la découverte de l’histoire de Durga est passionnante et donne envie de se plonger plus avant dans la mythologie indienne. Je vous conseille chaudement cette série qui mérite une meilleure visibilité. J’ai rarement lu YA aussi bon !

“When we left Ren in the jungle it was like a
#Iscrewedupmydatewithadreamyguy +
#Iabandonedmypetonthesideoftheroad feeling.#Kelsey”

55454Si vous lisez en anglais, prenez l’édition originale. En comparant des extraits de la traduction française avec mes copies VO, j’ai pu constater une traduction pauvre, de très mauvaise qualité qui n’hésite pas à couper ou à remodeler des passages entiers mais également l’intervention de certains personnages secondaires (pauvre Nilima) et qui rend le style d’écriture bien plus plat et simple qu’il ne l’est réellement. Un gros point noir donc pour l’édition VF à fuir !55454Hardcover : Splinter- 17,90€ / Paperback : Splinter / Hodder55454

55454

7 commentaires

  1. J’avais vu les couvertures en librairie mais sans m’y attarder, maintenant, je me dis que j’aurais dû 😉

  2. Au Québec, les éditions Ada ont gardé les superbes couvertures originales pour leur édition, je dois avouer qu’elles sont beaucoup mieux que celles de PKJ… Je n’avais jamais vraiment porter attention à ces livres, mais une histoire en Inde, ça me plait bien 🙂

  3. Super cet article! Ça fait un moment que cette saga me fait de l’œil alors je crois que je devrais me pencher dessus! Merci pour le conseil, je regarderai du côté de la VO 🙂 (Au fait: sympa ta déco d’automne!^^)

  4. Cette série me fait envie depuis suuuper longtemps mais je n’ai jamais saisi l’occasion de me la procurer. J’hésitais à la lire en vo mais avec ce que tu dis (je suis choquée…), le choix est vite fait ! 🙂

    1. Je t’en souhaite une excellente lecture ! 🙂 Tu verras, en plus, les couvertures VO sont superbes en vrai (les photos ne leur rendent pas justice).

  5. […] Tiger’s Curse : une petite perle méconnue…. […]

  6. […] en VO : Tiger’s Curse (La malédiction du Tigre en VF). Je vous en avais parlé dans cet article où je vous mettais d’ailleurs en garde contre la version sortie chez PKJ. C’est […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.