Le Métier de Libraire

Quels outils de travail quand on est libraire ?

Je suis de nature plutôt organisée. J’apprécie d’avoir des outils de travail à ma disposition mais en tant que libraire, il est souvent difficile d’en trouver ou du moins, c’est l’impression que l’on a. Dans cet article, vous (re)découvrirez des supports bibliographiques papiers et numériques pour les libraires, les bibliothécaires, les apprentis ou les personnes souhaitant se lancer dans la belle aventure de la librairie.

55454

Le manuel incontournable

Il y a des manuels pour tout aujourd’hui. Pour être prof, secrétaire, médecin, cuisinier… Mais pour le libraire, alors que l’on pourrait penser que l’on croulerait sous les livres, il n’en est rien. Le tout premier manuel du libraire est paru en 2020 grâce à l’initiative de professeurs de l’INFL (L’Ecole de la librairie), un établissement de poids (où j’ai d’ailleurs fait mes études). Il s’agit de La Boite à Outils du Libraire (Dunod – 26€50). Un ouvrage complet sur les différents aspects du métier qui s’adresse à la fois aux apprentis mais aussi aux libraires confirmés qui souhaiteraient se rafraichir la mémoire sur certains points voire ouvrir leur propre établissement. Car, s’il y a bien quelque chose de fascinant dans ce métier c’est que l’on ne cesse d’apprendre !

55454

Blablas de libraires

Je conseille toujours à mes collègues l’excellent livre de Leslie Plée : Moi vivant vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire (Delcourt – 17€95). Une BD qui raconte son expérience dans une grande surface culturelle (ici Cultura) et qui donne une très juste vision du travail dans ce que l’on appelle les GSS (Grandes surfaces spécialisés). Pour y avoir travaillée pendant plusieurs années, je confirme m’y être retrouvée à plus d’un titre.

J’aime bien lire les expériences d’autres libraires parce que même si nous faisons le même métier, nous ne le faisons pas tous de la même manière et cela est fascinant de découvrir le quotidien de mes confrères. J’ai découvert récemment Shaun Bythell qui partage son quotidien sous forme d’un journal où il note tout ce qui se passe dans sa librairie. Le livre s’appelle Le libraire de Wigtown (Autrement – 21€) et est le premier d’une série en cours dont j’attends impatiemment les prochains tomes.

55454

Les bibles des libraires Littérature

Ce sont des ouvrages qui ne sont pas forcément mis en avant dans les librairies et qui, pourtant, sont des mines d’or pour les libraires, qu’ils soient spé Littérature ou sans rayon particulier. Il y a tout d’abord Le Bescherelle de la littérature française (Hatier – 19€90). Il provient d’une collection plutôt bien faite qui aborde pleins de sujets différents (dont un sur l’histoire de l’Art pour les libraires beaux-arts). Idéal pour les étudiants, les lycéens, les collégiens ou le public large qui souhaite se faire une bonne culture générale, il est aussi parfait pour les libraires qui souhaitent se constituer une bonne base de connaissance (ou la revoir !).

Style similaire chez Larousse cette fois avec le livre La Littérature pour ceux qui ont tout oublié. Tout aussi complet peut-être même un peu plus que le Bescherelle, on regrettera juste le côté page effet photocopie là où on s’attend à des pages couleurs et où la couverture marron et bronze donne l’impression d’un beau livre.

Si vous voulez revoir vos classiques ou en découvrir en vous amusant, les BD de Soledad Bravi et Pascale Frey, Avez-vous lu les classiques de la littérature ? sont idéales. C’est drôle, instructif et ça permet de revoir ou de se faire une culture littéraire en deux temps trois mouvements.

55454

Le petit nouveau pour les libraires Jeunesse

C’est le guide qui fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Ecrit par deux blogueurs spécialisés dans la littérature jeunesse : Tom et Nathan Lévêque (alias @lavoixdulivre et @Bouquinsenfolie), En quête d’un grand peut-être (17€90) est une vraie bible d’informations. Très complet, extrêmement travaillé, c’est un indispensable pour tout professionnel du livre. L’ouvrage aborde énormément de thématiques, de la naissance du genre à son essor en passant par ses plus grands succès et ses enjeux pour l’avenir avec la question de la représentation et de l’absence de diversité dans le monde de l’édition. On y découvre également de nombreux portraits d’éditeurs, de libraires, des nouvelles et une importante base bibliographique.

55454

Les références pour les libraires BD

Les libraires BD vous le diront, leur bible, leur incontournable, c’est le BDM. Cette encyclopédie, mise à jour régulièrement depuis 1979 est un merveilleux outil. Pas toujours très évident à maitriser mais clairement, on ne fait pas mieux. Idéal pour refaire son fonds par exemple, ce pavé est également très apprécié par les fans bédéphiles hardcores.

Tout nouveau, et, je pense, en passe de devenir une référence, Le Bouquin de la Bande dessinée se veut plus accessible (tant dans le contenu qu’au niveau du prix (49€ pour le BDM contre 30€ pour celui-ci)) et traite, dans un format encyclopédie, de tout ce qui touche, de près ou de loin, au genre.

S’il n’y a pas vraiment d’équivalent pour le manga, il existe tout de même quelques ouvrages intéressants à avoir dans sa bibliothèque comme JUMP, l’âge d’or du manga, Le manga, une synthèse de référence chez Eyrolles, Manga chez Kana et La Martinière, Manga : les 120 incontournables, Manga : Histoire et univers de la bande dessinée japonaise ou, ce qui est, sans aucun doute, LA référence grâce à ses mises à jour constantes : Histoire(s) du manga moderne (1952-2020) de Matthieu Pinon et Laurent Lefebvre.

55454

Le livre idéal pour chercher une librairie sur Paris où travailler (ou non)

Ce n’est pas l’objectif premier de ce petit bouquin et certains pourront ne pas vouloir en entendre parler (on aime pas tous Busnel dans la profession) mais il n’empêche que pour les libraires qui souhaiteraient trouver une petite librairie sympa dans Paris où poser ses valises, Mon Paris littéraire (Flammarion – 19€90) est vraiment bien fait avec ses nombreuses photos. Les librairies y sont classées par arrondissement et on y découvre leurs descriptions ainsi que leurs coordonnées. Super pratique, surtout quand on sait le nombre de boutiques dans la Capitale ! Seul petit bémol, l’ouvrage date de 2016 et n’a pas eu de mise à jour depuis.

En vrac, quelques autres ouvrages qui peuvent être utiles mais que je n’ai pas (encore) testés :

55454

Les outils numériques

Il existe tout un tas d’outils numériques pour les libraires, très souvent payants. Parmi les plus connus : Electre, ORB (que je préfère de très loin) et Livres Hebdo (beaucoup trop cher même pour les salariés). Mais il est tout à fait possible de trouver de quoi faire de manière gratuite sur Internet. Pour ma part, j’utilise beaucoup les blogs et les réseaux sociaux comme twitter et Instagram qui sont des outils indispensables pour la profession. Il est possible d’y découvrir des tendances, des titres au fort potentiel, de nouveaux auteurices mais aussi de se sentir proche des lecteurices qui n’hésitent pas à partager leurs coups de cœurs.

Si Livres Hebdo est payant, son concurrent direct Actualitté lui, peut être lu par tous. Attention toutefois, depuis quelques temps, le site a des prises de position plus que douteuse.

Il existe également trois sites parfaits pour les recherches bibliographiques : Babelio, où la communauté partage des chroniques, des citations de livres mais aussi, et c’est là ce qui rend le site fabuleux : de nombreuses listes sur tout un tas de thématiques. Parfait quand les clients vous demandent des livres sur un sujet extrêmement précis.

Si l’on retient Babelio pour ses listes de lecture, Livraddict son “concurrent” a fait de son forum son point fort. Une communauté riche, de nombreux sujets, il y a de quoi satisfaire sa soif de connaissance et sa curiosité. J’apprécie également beaucoup les deux sites pour leur gestionnaire de bibliothèque qui sont vraiment très bien pensés.

Côté BD et manga, il est impossible de ne pas citer Bédéthèque et Manga News qui proposent de très nombreuses informations sur les ouvrages parus, non parus, indisponibles temporairement ou carrément épuisés. J’utilise moins Bédéthèque mais Manga News est ma référence lorsque je souhaite savoir si un titre est encore en cours au Japon ou non. Au fil des années, le site est devenu une vraie référence.

Si vous cherchez de l’interaction entre libraire, il existe deux groupes sur facebook qui sont très bien lorsque l’on cherche des réponses à ses questions : SOS Libraires et Les Perles de La Librairie. Certains libraires du premier groupe ont d’ailleurs eu la bonne idée de créer un Discord pour discuter plus avant du métier : La Ligue des libraires extraordinaires. Aujourd’hui, plus que jamais, le libraire est connecté.

Les chaines youtube

Véritable mine d’or pour les lecteurices et les libraires, les chaines youtube consacrées au livre fleurissent depuis plusieurs années. Parmi la large sélection disponible, certaines méritent que l’on s’y attardent. C’est notamment le cas pour La Booktillaise qui propose des débats, des interviews, des reviews et qui met la diversité au cœur de sa ligne rédactionnelle. Une chaine récente de très grande qualité qu’il faut surveiller de près !

Autre chaine de qualité, Jeannot se livre dépoussière la littérature et offre nombre de vidéos pertinentes et rafraichissantes. Les sujets y sont divers et il y a de quoi binge-watcher pendant des heures !

J’aime également beaucoup Les Carnets d’Opalyne qui propose des vidéos engagées et nous partage des lectures variées tout en parlant de sujets divers. Une chaine youtube qui n’hésite pas à appuyer là où ça fait mal et à mettre les maisons d’éditions face à leurs défauts.

Impossible de ne pas finir cet article en vous présentant LA référence booktube, celle qui a montré que les booktubeurs et les blogueurs avaient tout autant droit au respect et à une rémunération comme n’importe quel “influenceur” : Bulledop. Elle fait, depuis des années, un incroyable travail et se renouvelle sans cesse.

Et c’est ici que je conclus cet article. J’espère qu’il vous aura été utile. Il s’appuie sur ce que j’utilise moi-même mais est loin d’être exhaustif. Si vous utilisez d’autres outils que ceux-là, n’hésitez pas à le partager ci-dessous en commentaire ! Je vous laisse un dernier petit cadeau pour la route, un fichier que chaque libraire devrait avoir chez soi : La Convention Collective Nationale de La Librairie. Enjoy !

4 commentaires

  1. Merci pour ton article ! Il est très intéressant et plein de bonnes pistes 😇

    1. Merci !!!!!

  2. Merci énormément ! Quel travail trop chouette !

    1. Merci ! 🙂

Répondre à Jenn Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.