Blablas autour du livre

Peut-on parler de tout quand on est blogueur ?

taper-un-texte

Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial que je publie ici. Depuis 7 ans que je blogue, j’ai vu beaucoup de choses. Des petits blogs sont devenus grands, les éditeurs se sont mis à nous faire confiance en montant des partenariats avec nous, les marques aussi, et la communauté à explosée.

De nombreux blogs ouvrent ces dernières années, par une volonté claire de partager pour certains et pour d’autres des raisons plus obscures dont on ne parlera pas dans cet article.

Le principal atout d’un blog c’est de pouvoir parler de tout ce qui nous fait envie, de ce qu’on voit, de ce qu’on vit et de le partager avec beaucoup de monde. Cette liberté d’expression, aujourd’hui, c’est elle qui est la vedette de cet article.

Parce que j’ai l’impression qu’elle devient rare. La spontanéité, les coups de gueules, la fraîcheur qui faisait l’attrait des blogs, tout ça semble menacé par une nouvelle tendance : le sponsoring.

Le sponsoring, qu’est-ce que c’est ? Avec l’influence des blogs qui s’est accrue ces dernières années, on a pu voir de plus en plus de billets publicitaires. En gros, une marque vous contacte pour vous proposer de parler d’un de leur produits. Vous en faites la publicité sur votre blog en échange de quelque chose (de l’argent, des produits gratuits,…). Certains blogueurs en vivent mais cela reste très rare.

En soi, je n’ai rien contre ce procédé. Je ne le pratique pas mais je peux comprendre que parfois, cela peut-être intéressant. Dans le cas, bien sûr, où le produit dont on vous propose de parler est en rapport avec le sujet de votre blog.

Et c’est bien ce qui me chagrine. Même si vous voulez parler de tout sur votre blog, il adopte forcément un thème : si vous parlez plus de quelque chose que d’autres, votre blog est vu par les lecteurs comme un blog traitant d’un sujet bien particulier : littéraire, mode, beauté, culturel, cinéma, etc…

Dans le cadre d’un sponsoring vous touchez bien plus votre lectorat si le produit présenté est en rapport avec le sujet de votre blog. Cela paraît logique. Sauf quand vous voyez, au détour de vos pérégrinations sur le net, un article sur le foie gras sur un blog parlant essentiellement de livres et de films. Ou un test de PC sur un blog qui n’a rien à voir avec la culture geek ou informatique . Quel est le but ? Cela touchera-t-il vraiment votre lectorat ?

On peut se le demander. Et, en voyant cet article, je me suis posé une question qui me trotte dans la tête : Est-il plus important aujourd’hui, d’être populaire auprès des marques que de ses lecteurs ? Doit-on vraiment chercher à tout prix à parler d’un sujet sans rapport avec ses billets usuels juste pour profiter d’un sponsor ? Et la place des lecteurs dans tout ça ? Ont-ils vraiment envie de lire ce genre d’articles ?

Si demain je venais à faire de la pub pour un bloc de lessive, quel serait votre intérêt à vous là-dedans ? J’aurai eu le plaisir d’avoir, pour la marque qui m’aura contacté, une certaine visibilité et donc de l’impression d’avoir une vraie influence sur la toile. Mais vous ? Est-ce vraiment vous respecter, vous intéresser, partager avec vous que de tenter à tout prix de vous convaincre que cette lessive, elle est belle, elle lave plus blanc que blanc et wahouuuuu qu’est-ce qu’elle est chouette ?

Qu’est-devenu le but primaire de mon blog ? Celui qui avait pour but de parler librement, sans contrainte de thèmes qui me touchaient et qui pouvaient vous toucher également ? Suis-je encore un blogueur ou juste un espace publicitaire attractif pour des marques en tout genre ?

On voit de plus en plus de sponsoring, principalement sur les blogs beautés et les blogs modes. Certains blogueurs s’en cachent, préférant nier avoir recours à ce genre d’exercices pourtant flagrants quand d’autres le revendiquent. Et désormais, il semblerait que le sponsoring commence à s’intéresser à la blogo littéraire. Alors bien ou mal ? Est-ce là l’avenir de la blogo ?

Je ne suis pas contre le sponsoring lorsqu’il est adapté à ce dont vous parlez habituellement sur votre blog. Après tout, disons-le clairement, c’est très souvent intéressant et motivant pour le blogueur qui reçoit ces offres. Il m’apparaît seulement plus honnête d’être clair avec son lecteur. En l’indiquant mais aussi en choisissant correctement ce que l’on va promouvoir. Trop peu de blogueurs le sont, et c’est bien dommage.

11 commentaires

  1. Je n’ai pas encore vu de sponsoring sur des blogs littéraires… Mais le principe ne me plaît pas trop (surtout si ça n’a aucun rapport avec le sujet du blog) !!!

  2. Je suis complètement d’accord avec ça « En soi, je n’ai rien contre ce procédé. Je ne le pratique pas mais je peux comprendre que parfois, cela peut-être intéressant. Dans le cas, bien sûr, où le produit dont on vous propose de parler est en rapport avec le sujet de votre blog. »
    J’ai été contacté il y a quelque temps pour faire de la pub pour une marque (que je ne citerai pas), en échange, ils voulaient m’envoyer des fringues et des accessoires… C’est bien sympa, mais moi je suis blogueuse littéraire, pas de mode… Offre que j’ai bien entendu refuser, je ne comprenais vraiment pas le pourquoi du comment de cette offre…
    Bref, je suis d’accord avec ce que tu dis ^^

  3. Je suis étonnée qu’un blog littéraire soit contacté pour écrire un article sur la mode. On comprend bien que la cible de la grande majorité des blogs littéraires sont des jeunes femmes. C’est donc la même que pour les marques de mode mais on ne vient pas sur un blog consacré à la lecture pour avoir des avis sur la mode. Personnellement, en tant que lectrice de blog, ça m’énerverait de voir un article mode sur un de mes blogs de lecture favori. Je ne suis donc pas sûre que ce soit un bon retour sur investissement pour la marque…

    Néanmoins, sur les blogs littéraires il y a des services presse. C’est moins rémunérateur que le sponsoring mais ça reste tout de même un avantage offert par l’éditeur. Il y a pas mal de blogs qui ne mentionnent pas qu’ils ont reçu le livre via un service presse. Du coup, je m’interroge toujours sur la pertinence de certains avis de blogueurs. Il m’est déjà arrivé de recevoir des mangas par service presse et d’avoir un cas de conscience : « Je n’ai pas trop aimé le manga que j’ai reçu mais est ce que je peux le critiquer de manière négative ? » C’est difficile d’écrire un avis négatif sur un livre alors que l’on n’a pas payé pour le lire. On se sent quelque part coupable. C’est pourquoi, malgré les efforts que je fais pour rester objective, je précise toujours quand je reçois un service presse pour être transparente vis à vis de mes lecteurs.

    J’attendais ton article sujet à débat que tu nous avais annoncé sur Facebook. ^^ C’est un thème intéressant. J’espère qu’il y aura d’autres partages d’expérience.

    1. Quand j’ai commencé à recevoir des SP je me suis aussi posé la question. Il y a toujours cette pointe de culpabilité au début lorsque tu n’as pas aimé un livre que l’on-t-a envoyé. Mais j’ai toujours voulu me montrer honnête, envers moi-même et envers le lecteur. Quand ça ne me plait pas, je le dit et j’explique pourquoi (ou je n’en parle pas du tout). J’estime que c’est le jeu et les maisons d’éditions en sont conscientes. On ne peut pas plaire à tout le monde et il faut des chroniques négatives, c’est ce qui permet au lecteur de se forger un avis sur un livre qui pourrait l’intéresser (et puis, même si c’est en mal, on parle du livre et c’est précisément ce que cherche l’éditeur). Je pense qu’en tant que blogueurs, on joue beaucoup plus le jeu que la presse. Et cette fraîcheur, cette absence du côté parfois trop focu des magazines, je la revendique pour en connaitre les contraintes en tant que pigiste. J’aime dire ce que je pense, c’est primordiale pour moi.

  4. Je suis d’accord avec ton article, mais je suis étonnée : tu ne considères pas les SP comme des sponsoring ?
    Car au final, je trouve que le contexte est assez similaire : envoyer un livre en échange d’une chronique pour apporter plus de visibilité à un titre sur la blogosphère, pour moi ça revient à du sponsoring. Pratique que je ne condamne pas -puisque j’en reçois !-, mais que je déplore un peu puisque les mêmes dérives que pour le sponsoring apparaissent (blogs qui deviennent des vitrines d’éditeurs omniprésents sur la toile, manque d’honnêteté dans le chroniques ‘SP’…)

    Très honnêtement, je pense que malgré l’accroissement d’articles sponsorisés sur les blogs, ce n’est pas une pratique qui va tuer les blogs. En tant que lecteur, on abandonne assez vite un blog lorsque son contenu ne nous convient plus. Personnellement, lorsque l’intégrité des tenanciers me paraît douteuse, je ne vois pas l’intérêt de lire ses articles et je laisse tomber ^^

    1. J’ai pensé à en parler, mais j’ai finalement supprimé mon paragraphe. J’ai voulu mettre l’accent sur le sponsoring qui n’a rien à voir avec le thème de ton blog. Mais j’avoue que j’en parlerai peut-être prochainement des SP, il y a tellement de choses à dire… Mais je suis d’accord, c’est quelque part du sponsoring.

  5. Je n’ai encore jamais vu ce procédé sur les sites littéraire mais je crois savoir de qui tu parles pour le foie gras…
    Je suis d’accord quel est l’intérêt quand le produit testé n’a aucuns rapport avec le sujet du blog? J’ai un peu de mal à comprendre ce genre de choix mais bon …

    A bientôt

  6. […] Peut-on parler de tout quand on est blogueur ? […]

  7. […] Peut-on parler de tout quand on est blogueur ? […]

  8. […] Peut-on parler de tout quand on est blogueur ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.