Mes Coups de Coeur Young Adult

Miss Peregrine et les enfants particuliers : Mon coeur chavire !

miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers-1925792Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

55454

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de coeur pareil. Mais Miss Peregrine a su me transporter immédiatement dans son univers si « particulier » qu’entre lui et moi, c’est une histoire forte.

Les films et livres un peu macabre, un peu dérangeant, j’adore. Ça a toujours été mon dada. Avec son pitch prometteur, Miss Peregrine me vendait du rêve. Et il ne m’a clairement pas déçu. Si le macabre n’a pas été très présent (on parle tout de même d’un livre jeunesse), l’ambiance de ce premier tome m’a charmée immédiatement.

J’ai pensé à mes arrière-grands-parents, morts de faim. A leurs corps lancés dans des incinérateurs par des inconnus qui les haïssaient. Aux enfants qui avaient vécu ici, disparus avant l’heure parce qu’un pilote indifférent avait appuyé sur un bouton. A mon grand-père, privé de ses parents, et à papa, qui avait grandi avec le sentiment de ne pas avoir de père. A moi-même, enfin, sujet aux cauchemars et à des épisodes de stress aigu, allongé dans une maison en ruine, en train de pleurer à chaudes larmes. Et tout ça, à cause d’une blessure vieille de soixante-dix ans que j’avais reçue en héritage, telle un cadeau empoisonné. A cause de monstres que je ne pouvais pas tuer, car ils étaient déjà morts. Mon grand-père avait pu s’engager dans l’armée pour les combattre. Je n’avais même pas cette possibilité.

Une petit île anglaise perdue au milieu de nul-part, une maison abandonnée et des photographies un peu dérangeante, on se croirait dans un film digne de Tim Burton. Et d’ailleurs, ça tombe bien, puisque c’est le grand monsieur qui va réaliser le film adapté de ce roman. Passionnant, bien écrit, Miss Peregrine est le premier roman de Ranson Riggs. Un vrai talent !

Si l’on ne sait pas trop à quoi s’attendre lorsque l’on commence ce tome, un peu décontenancés à l’instar du héros Jacob, on prend rapidement nos marques. L’auteur nous réserve toujours son lot de surprises et de rebondissements, offrant au lecteur une expérience inoubliable.

– (…) Les enfants particuliers nés dans des familles ordinaires sont souvent négligés, voire maltraités. Il n’y a pas si longtemps, des parents se persuadaient que leur « véritable » petit avait été enlevé et remplacé par un changelin, un « enfant-fée », doté de pouvoirs magiques et malveillants. En des temps plus obscurs, ils abandonnaient les pauvres créatures, quand ils ne les tuaient pas sur-le-champ.

Original, surprenant, Miss Peregrine est un livre comme on aimerait en voir plus souvent dans le genre. Finir ce livre aura été un bonheur et un déchirement à la fois et je brûle d’envie de connaître la suite, déjà parue en anglais sous le titre Hollow City. Avec une pointe de nostalgie, de tristesse aussi, nous refermons la dernière page du roman, totalement envoûtés par son ambiance, son charme et ses personnages touchants.

Je vais désormais attendre impatiemment la sortie du film, prévu l’année prochaine et me plonger, en attendant, dans le graphic novel déjà disponible (en anglais uniquement), puis dans la suite.

55454

autres-tomes

 

Sans-titre-8

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FPTbAOxmMCU]

55454

Grand Format : Bayard– 15.90€ / Poche : Livre de poche – 7.90€55454

10 commentaires

  1. Je ne serais pas étonnée de te voir acquérir les hardback anglais dans les prochaines semaines 😉 Je viens de m’offrir les deux tomes, et ils sont absolument somptueux !
    De très bons souvenirs, que ce premier tome. J’avais trouvé ça un soupçon trop manichéen, et moins macabre que ce que j’imaginais, mais j’avais passé un excellent moment. D’ailleurs, je devrais me replonger dedans bientôt pour lire le suivant (parce que ça va déjà faire deux ans passé que je les ai lus), et te lire en parler me rend super enthousiaste 😀

    1. Tu as bien deviné, mon IMM en parle ! ^^

  2. Cassandra de Croque les mots a dit :

    Encore un livre que je viens tout juste d’emprunter à la média ^^
    j’espère vraiment qu’il me plaira autant qu’à toi !

    1. J’espère aussi ! Bonne lecture !

  3. Oh wow, ça donne vraiment envie, je vais aller le chercher! Je sens que le film va être énorme!

  4. J’aime bien les livres un peu macabres moi aussi, alors celui là a tout pour me plaire on dirait ! :3 (mais je peux pas acheter de livres avant juin… *pleure*)

  5. […] Du même auteur : Miss Peregrine’s home for peculiar children […]

  6. […] un choix stratégique. Si vous aimez le fantastique, je vous conseille également l’excellent Miss Peregrine de Ransom Riggs. Enchanteresse et très agréable, la plume de l’auteur est plus […]

  7. […] vous l’avais révélé lors de la chronique du premier tome : Miss Peregrine est un de mes gros coup de coeur de l’année (avec Love Letters to the […]

  8. […] un choix stratégique. Si vous aimez le fantastique, je vous conseille également l’excellent Miss Peregrine de Ransom Riggs. Enchanteresse et très agréable, la plume de l’auteur est plus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.