Auteurices Afro-Américain(e)s Comics

Buffy saison 9 tome 1… ça sent le sapin !

buffy8t8-copie-4 55454 img_comics_2734_buffy-saison-9-tome-1-chute-libreBuffy a supprimé tout lien entre le monde et les dimensions infernales. Dans un univers privé de magie, elle est désormais serveuse et sans véritable but dans la vie. Récemment arrivée à San Francisco, l’héroïne veut prendre un nouveau départ et se concentrer sur ce qu’elle fait le mieux : tuer des vampires. Mais ces derniers semblent victimes d’une épidémie qui les transforme en… “zompires”. Le créateur de Buffy contre les vampires, Joss Whedon, fait équipe avec le scénariste Andrew Chambliss (Dollhouse, The Vampire Diaries) et le dessinateur Georges Jeanty pour une saison 9 pleine de bouleversements et de maturité.

55454

timeToPayAprès l’épouvantable saison 8 qui marquait la suite de la série culte de Joss Whedon, Buffy revient avec une saison 9. Mais, au vu de la précédente, était-il vraiment indispensable de continuer une série qui aurait dû voir sa fin à la saison 5 ?

Vous le savez si vous avez lu mes autres avis, je considère cette continuation comme, sans aucun doute, l’idée la plus merdique de Joss Whedon. Comment faire d’une série culte une énorme blague ? En la continuant en comics pardi ! L’idée pouvait sembler alléchante au départ, carrément sympa même mais Whedon a été trop loin et s’est beaucoup trop lâché. Voyez par vous même : Buffy lesbienne, Alex et Dawn en couple, mort de Giles tué par Angel, Coucherie super-sonique avec Buffy, Spike qui se déplace dans une maison mouvante style Le château Ambulant avec des cafards géants et surtout, surtout, un épisode catastrophique dans le futur où l’on ne comprend rien à la lecture à cause d’un langage sensé être djeunz inventé par l’auteur.

atmNon vraiment, je continue à lire par curiosité uniquement. Seul bon point à ces comics, les merveilleuses illustrations de Jo chen, toujours aussi belles. On le retrouve d’ailleurs dans ce premier tome de la saison 9. Tome non seulement long, mais inintéressant. J’adore Buffy, j’ai toujours aimé son tempérament, son caractère, et sa maturité. Maturité qu’elle semble avoir totalement mis de côté dans cet opus. Avec son côté blonde adolescente, j’ai-vieilli-mais-dans-ma-tête-j’ai-toujours-15-ans, on a qu’une seule envie, se tirer une balle.

Même l’intrigue, aussitôt lue, aussitôt oubliée nous tape plus sur les nerfs qu’autre chose, déjà parce qu’il ne se passe rien, mais surtout parce que le peu que l’on découvre nous fait dire que Whedon n’en a pas terminé avec son délire. Certes, l’apparition d’un méchant un peu original est sympa, j’ai bien aimé l’idée, mais tout est tellement prévisible que l’on ne prend aucunement plaisir à lire ce tome. Finalement, seule la fin, surprenante (même si j’ai eu le droit à un vieux spoil de la part de ma collègue dessus) laisse penser que la suite pourrait bien valoir le coup.

Malheureusement, aujourd’hui, même si je continuerais à lire cette suite de la série de mon adolescence, je ne me fait plus aucune illusion…

55454
Editeur : Panini – Prix : 14.95€

55454

0 commentaire

  1. J’en suis très loin, il me faut la saison 8 tome 2. J’aime pas trop la BD pour moi c’est un peu spécial comparé à la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.