ados

Cheval d’Orage tome 1, quand je tente un livre sur les chevaux et que j’aime bien !

71MhblkBJ6LÀ 15 ans, Casey vit au dernier étage d’une tour misérable du Londres populaire. Simple bénévole dans un club hippique miteux, elle rêve pourtant de remporter le plus grand championnat d’équitation au monde : le prestigieux concours de Badminton.

Lorsqu’elle sauve de l’abattoir un cheval blessé et affamé, presque sauvage, contre un simple dollar, elle est convaincue que tout devient possible. Mais c’est sans compter sur le lourd passé de son père tout juste sorti de prison après un cambriolage raté, ou son attirance pour un jeune garçon aux yeux sombres qu’elle s’interdit d’aimer… 

55454

Les romans d’équitation, ce n’est pas franchement mon truc. Pourtant, je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’ai été intriguée par Cheval d’Orage, au point d’en acheter un exemplaire.

Et honnêtement, j’ai beaucoup aimé. Lancée dans l’intrigue sans vraiment en attendre quoi que ce soit, j’ai eu le plaisir de découvrir une histoire captivante et touchante entre deux êtres. La plume de Lauren St John est agréable et on plonge ainsi avec une véritable curiosité concernant l’avenir de Casey et son cheval.

Le mur s’élevait à mesure qu’ils s’approchaient, devenant un monstre gigantesque. Casey poussa son cheval avec ses jambes et son bassin en l’encourageant : 

– Allez, mon grand, tu vas y arriver !

Mais Patchwork en avait assez. Aujourd’hui, on lui avait déjà demandé de trimballer un sale gamin qui n’arrêtait pas de lui donner des coups de pied, une femme aussi volumineuse qu’un bus à impériale et un garçon qui avait refusé de partager ses bonbons à la menthe avec lui. Il n’avait aucune intention de sauter l’abomination qui se dressait devant lui. Repérant un chemin direct entre la carrière et l’écurie, où son diner l’attendait, Patchwork contourna l’obstacle, en donnant au passage un coup d’épaule dans le tas de bric-à-brac. On entendit le vacarme à trois rues de là. La voix de stentor de Mrs Ridgeley retentit depuis le bureau et, comme à son habitude, s’éleva en crescendo :

– Qui a déplacé mes fleurs ? Où est mon meilleur fauteil ? Où… ? Casey ! CASEY BLUE ! SI TU AS ENCORE PILLE MON BUREAU POUR FAIRE SEMBLANT DE CONCOURIR A BADMINTON, JE VAIS TE TUER !

Car, ce qui fait finalement de Cheval d’orage un bon livre, c’est sa capacité à mettre en scène des personnages et un décor réalistes. oubliez tout ce que vous avez déjà lu ou vu sur l’équitation bisounours, ici, Casey en bave. Un père fraîchement sorti de prison, un appartement miteux dans un quartier loin d’être plaisant, la vie n’est pas facile. Mais tout va changer lors de sa rencontre avec Orage. Et son rêve de concourir à Badminton, va se révéler loin d’être fantaisiste.

Conseillé par l’éditeur pour un public à partir de 11 ans, cette série peut se lire à partir de 8 ans. Le style est simple et le livre se lit plutôt rapidement.

Seule ombre au tableau : cette tranche rose vif qui gâche un peu la lecture (mon regard n’a eu de cesse d’être attiré par cette couleur criarde) mais qui charmera les plus jeunes lecteurs à qui, finalement, est véritablement destiné ce livre.

Quand elle arriva au quatrième étage et s’engagea dans le couloir en direction du numéro 414, elle eut l’impression d’être observée. Sa nuque la picotait. “Non, je ne regarderai pas”, se dit-elle. Regarder dans son dos, c’était un signe de faiblesse. C’était de la lâcheté.

J’ai désormais hâte de lire le tome 2 (dont la tranche devrait être bleue cette fois) et de découvrir la suite des aventures de Casey.

55454

Grand Format : Gallimard Jeunesse – 16,50€ / Poche : Folio Junior – 7,30€55454

1 commentaire

  1. Ce livre s’est étonnamment super bien vendu sur le salon du livre de Paris. Je ne l’avais pas lu mais j’avoue que la couverture était vraiment too much pour moi… Comme quoi, la couverture ne fait pas le récit !
    Viens tenter ta chance sur le concours du week-end pour tenter de gagner l’un des romans ado de la rentrée littéraire Thierry Magnier 😉 http://www.shoparoundtheco.fr/justice-louie-sam-concours/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.