Fantasy

Les Chroniques des Elfes Tome 1 : Lliane

81AWHfPP-YLLes bois d’Eliande résonnent d’une plainte lugubre. Des hommes ont osé s’aventurer au cœur de la forêt des elfes, alors que des loups noirs d’une taille effroyable attaquaient des clans de chasse. L’équilibre est rompu, les rumeurs de guerre se répandent… Arianwen, reine des elfes, réunit son conseil : cette menace que tous ressentent, vient-elle des hommes, guidés par leur nouvelle religion, ou des hordes de Celui-qui-ne-peut-être-nommé ? Un jeune moine, rescapé d’une tuerie, est recueilli et soigné par le druide Gwydion. En jetant les runes, ce dernier découvre que le destin de cet étrange adolescent se confond à celui de Lliane, la fille de la reine, et que de leur sort dépendra l’avenir du monde.

55454

C’est lors d’une visite sur le site Elbakin.net que j’ai découvert Lliane. La couverture fut la première chose à attirer mon œil, avant le résumé. Je ne connaissais pas le travail de Fetjaine avant ce livre, mais j’ai été conquise dès les premières pages.

Lliane est le prequel de la Trilogie des Elfes, un livre plus ancien de l’auteur.
Le plus appréciable dans cette histoire, c’est la possibilité de découvrir les points de vue des différents peuples (mais pas de tous). On s’attache donc plus facilement à eux et on a une vue plus grande du danger grandissant provoqué par Celui-Qui-Ne-Peut-Être-Nommé (comment ça, ça fait penser à Harry Potter? Pas du tout!).
Le style de narration est vraiment plaisant car on entre pleinement dans l’univers de Lliane. Il est facile d’imaginer les paysages et les batailles parce qu’ils sont décrits avec justesse et précision, même si l’utilisation de certains temps peut faire douter (j’avoue avoir eu du mal sur certains passages, trouvant que la phrase sonnait faux et me demandant si une faute n’avait pas filtrée).

Là où on est déstabilisé par contre, c’est sur la façon dont le livre se termine. Alors qu’on pourrait penser à un cliffangher (une fin intenable qui donne envie de lire la suite), l’histoire s’achève comme un chapitre standard. On a donc l’impression de n’avoir qu’une partie du livre. Mais non, tout est là. On a d’ailleurs la chance de pouvoir lire le premier chapitre du tome 2.
Comme il ne fait techniquement pas partie du livre, je n’en parlerais pas. Mais je dirais juste que je l’ai trouvé long, ennuyant dans sa première partie et vraiment accrocheur sur sa fin. Mais pas au point de ne pas pouvoir tenir le temps que la version poche paraisse. Néanmoins, Les Chroniques des Elfes m’a  donné envie de lire La Trilogie des Elfes que je ne connaissais pas.

Si vous recherchez un livre de Fantasy sans prise de tête, qui vous fera passer du bon temps et qui se démarque un peu de ce qu’on peut lire d‘habitude sur le sujet, Lliane est pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.